Un concept, l’homme en transformation

L’homme en transformation : entre transhumanisme et humanité

Par les avancées biomédicales et technoscientifiques, l’homme tend à se transformer par les multiples dispositifs techniques susceptibles soit de le soigner (nanotechnologies), soit de suppléer certains de ses organes déficients (cœur Carmat, prothèses 3D, reproduction génétique des organes défectueux, corps régénérable par les techniques du clonage et de la thérapie cellulaire, utérus artificiel), soit de l’augmenter (lunettes 3D, œil bionique, implants cérébraux pour stimulation), soit de le transformer en fonction de ses souhaits et de ceux de la société (esthétique, sexe, mi-homme-mi-robot). Sans cesse interconnecté, il pourrait, grâce à l’intelligence artificielle et Big data, disposer de nouvelles capacités, mieux gérer son parcours de vie et de soins qui peu à peu seraient de plus en plus personnalisés et performés. Reste à savoir si cette révolution humaine technoscientifique remet en cause l’humanité de la personne et est susceptible d’affecter son intériorité ? Ce changement de paradigme, orienté vers le transhumanisme, nécessite d’engager une réflexion interdisciplinaire sur le devenir de l’humain dans sa spécificité, son originalité, sa dignité et son intégrité.

Thème proposé par Bénédicte Bévière-Boyer (benedictebeviere[at]hotmail.com) et Isabelle Moine-Dupuis (isabelle.moine-dupuis[at]u-bourgogne.fr)

Merci de nous contacter par mail si ce thème vous intéresse pour que nous vous intégrions dans le listing de notre Atelier NoST interdisciplinaire. Les doctorants sont les bienvenus.